5 méthodes simples pour trouver des clients quand vous êtes freelance

Trouver des clients n’est facile pour personne, que vous vous lanciez ou que vous ayez 15 ans d’expérience dans votre domaine.

Pour s’en sortir vous avez le choix entre croire en votre bonne étoile ou mettre en place une vraie stratégie de prospection.

C’est le cas quand vous débutez et que vous devez chercher vos premiers clients.

C’est aussi valable quand vous avez une clientèle, pour vous ouvrir d’autres possibilités et ne pas rester tributaire par exemple d’un ou 2 clients qui représentent 80% de votre chiffre d’affaires.

Voici donc 5 méthodes simples pour vous aider à trouver (assez) rapidement les clients dont vous avez besoin.

Attention, ces méthodes demandent d’abord :

Sans ces prérequis cela ne fonctionnera pas. D’ailleurs vous ne trouverez pas de clients si vous n’avez ni l’un ni l’autre, c’est une évidence.

Vous vous imaginez chercher un client sans savoir à quoi il peut bien ressembler et sans savoir quoi lui proposer ?

La méthode directe

C’est La méthode la plus simple et pourtant c’est celle avec laquelle nous avons le plus de mal. Cela consiste à contacter directement les personnes avec qui vous voulez travailler.

Je sais que c’est plus simple à dire qu’à faire, mais cela reste la méthode la plus efficace et la plus directe de trouver un client. D’ailleurs c’est une des premières que la majorité des freelances essayent.

Cette méthode est totalement inefficace si vous ne savez pas bien avec qui vous voulez travailler, ni ce que vous apportez à vos clients.

C’est quand vous n’êtes pas capable d’expliquer ce que vous faites.

Et l’effet des nombreux refus que vous allez avoir peut être un peu dur pour le moral…

La méthode indirecte

Il peut être parfois difficile de savoir où sont vos clients. Une solution pour les trouver : vous adresser à quelqu’un qui travaille avec eux.

Imaginons que vous êtes un chef de projet digital spécialisé dans le passage au digital de cliniques privées.

Il existe un grand nombre de prestataires qui travaillent sur le marché des cliniques, qui connaissent bien ce marché et qui ont leurs entrées :

  • des comptables
  • des juristes
  • des entreprises de nettoyage
  • des fournisseurs d’équipement

Le but va être d’identifier avec lequel de ces prestataires vous pourriez faire un deal gagnant-gagnant.

Par exemple parmi les fournisseurs d’équipement médicaux.

La méthode indirecte c’est utiliser les ressources d’entreprises qui travaillent sur le même marché que vous et qui ne sont pas vos concurrents.

La sous-traitance

Cette méthode vous la connaissez bien : c’est utiliser les clients d’un autre.

Un gros cabinet de conseil qui va utiliser vos services pour une mission par exemple.

Méthode très utile pour se faire la main et tisser des relations professionnelles.

L’essai gratuit

Une méthode qui fait débat. Certains sont pour d’autres contre. Ce sera à vous de choisir votre camp.

Pour ma part je suis pour, après tout c’est utilisé dans beaucoup d’activité :

  • La première séance gratuite des comptables
  • Le premier entretien gratuit des coachs
  • Les applications avec 30 jours d’essais gratuit
  • Un blog qui vous propose tout un contenu gratuit
  • Etc…

Pour que cela fonctionne vous devez rester maître du processus et il est mieux d’avoir une contrepartie, sinon ce ne sont pas des clients.

Ça peut être par exemple un témoignage, parlez de vous auprès du réseau du clients, etc…

L’échange

Le principe est simple : échanger votre service contre le service d’un autre.

Vous êtes un webdesigner qui débute et qui a besoin de trouver un comptable par exemple.

Vous en cherchez un avec un site internet pour le moins… inadéquate (traduisez par complètement nul…).

Vous lui proposez un échange : refaire totalement son site contre la tenu de votre compta pour les 2 années qui viennent.

Résultat, chacun a un nouveau client.

C’est une stratégie intéressante quand vous débutez, surtout si vous avez encore certains blocages à propos de l’argent et de votre rémunération.

D’autres solutions

J’ai volontairement mis de côté certaines méthodes :

Les plateformes, parce ce que je pense que passer par elles n’est ni simple ni rapide pour trouver des clients. Et les trouver ne dépend pas de vous.

Votre réseau, qui est une méthode passive et sur laquelle vous n’avez pas non plus la main.

Internet, parce que c’est lent à mettre en place et que c’est une méthode passive.

Pour conclure

Vous avez maintenant différentes options pour trouver des clients. Je reviendrais en détail sur certaines dans de prochains articles.

Je vous conseille de n’utiliser qu’une méthode à la fois. Cela permet de vous rendre compte si elle fonctionne pour vous et si vous êtes satisfait du résultat.

Par exemple j’ai commencé, comme la majorité des coachs, par l’essai gratuit.

Ensuite je suis passé à internet, méthode que j’utilise toujours. Le côté lent ne me gêne pas et je reste persuadé que c’est plus efficace d’avoir une base solide.

 

Et vous, quelle méthode utilisez-vous ou allez-vous utiliser ?

Dîtes-le moi, ça m’intéresse vraiment ! »

A bientôt,

Eri Schön

(ce post a été initialement publié le 16 novembre 2016)

j’aide les Indépendants perdus dans le monde de l’entrepreneuriat individuel à reprendre confiance en eux et à construire une activité qui a du sens.

2018-06-14T07:34:23+00:00

One Comment

  1. DMA - Scoopit 6 février 2017 at 6 h 53 min - Reply

Echangeons !